Incendie à Abomey: Qui a mis le feu au Palais royal de Houégbadja?

Publié le par gilmax

AbomeyQui a eu l'audace de mettre le feu au Palais royal du puissant roi Houégbadja ? L'incendie est-il d'origine criminelle ou est-il un simple fait? Ce sont des questions qu'on peut se poser au regard des conditions décrites par les témoins du malheureux événement survenu hier à Abomey. Depuis hier donc le Palais royal de Houégbadja a été réduit en cendres par un feu ravageur dont on ne connaît pas l'origine. Tout le Palais a brûlé en un clin d'œil sous le regard impuissant des populations qui n'ont pu rien faire pour circonscrire le feu. Tout le patrimoine royal qui fait la puissance de ce royaume n'existe donc plus car le feu a tout consumé sur son passage.

 

Selon les témoignages recueillis sur place par le conservateur du Palais, des individus seraient entrés dans l'enceinte du Palais pour défoncer une porte avant que la fumée ne se remarque du haut du Palais. Sont-ils à l'origine du drame? Aucune information officielle n'a confirmé la chose. Mais ce qu'on peut retenir est que c'est un fait qui survient dans un contexte un particulier où plusieurs prétendants au trône royal s'affrontent.

Ceci a vicié depuis peu l'atmosphère dans la région d'Abomey où les coups bas et autres actes de sabotage n'ont pas manqué. Tous les moyens seraient bons pour atteindre les objectifs. Qu'un incendie survienne et consume tout sur son passage dans cette atmosphère, il y a lieu de se poser des questions. De plus, c'est un Palais qui a été réhabilité récemment grâce à l'appui de la République fédérale d'Allemagne avec une contribution à hauteur de 116 millions de Fcfa.

Les partenaires au développement seront-ils prêts à investir à nouveau dans ce projet que des personnes mal intentionnées sont décidées à faire échouer? Seules les conclusions des enquêtes pourront fixer les esprits car les tenants et les aboutissants ou encore les raisons de ce drame seraient peut-être connus. Pour l'instant les enquêtes sont lancées et on en attend les conclusions.

Cécil Ahouélété ADJEVI / Option Infos

Publié dans politique

Commenter cet article