Construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale Le gouvernement situe les responsabilités

Publié le par gilmax

Le Ministre de la Justice Joseph Djogbenou et celui du Cadre de vie Didier Tonanto, ont tenu conjointement une conférence de presse mardi dernier pour situer les responsabilités dans le dossier de construction nouveau siège de l’assemblée. Par cette sortie médiatique, le gouvernement s’apprête à initier un audit pour cinnaître le degré d’implication des responsables concernés dans la gestion des fonds prévus pour la construction du siège de l’Assemblée Nationale.

Le projet de construction d’un nouveau siège a accouché d’une souris et les raisons de ce état de chose doivent être mises à la lumière afin de sanctionner les autorités qui seront bientôt suspectées. Pour Didier Tonato, Ministre du Cadre de Vie, le gouvernement a pris ses responsabilités pour faire le point de la gestion précédente et situer les responsabilités techniques et financières au niveau de tous les acteurs impliqués dans la gestion, la conduite et la mise en œuvre de ce projet. 
Si les derniers concours organisés par le gouvernement sortant ont fait l’objet d’un audit qui a conduit à la poursuite judiciaire des acteurs cités dans la fraude et la corruption, ce n’est pas le chantier qui prend du retard qui en sera épargné. Il fera objet d’une enquête minutieuse afin de repérer les coupables du dossier que le Ministre de la Justice nomme : “musée de la corruption”. Pour Joseph Djogbenou, ‘’ Le président de la République est donc à la fois dans la démarche de la conciliation responsable, la négociation responsable, de l’évaluation responsable et des poursuites responsables. Cet audit va permettra donc à l’Etat Béninois d’éviter une amende de 32 milliards de francs.
Les travaux d’un coût global de 18 milliards de francs qui devraient offrir ce joyau à l’Assemblée Nationale ont été déjà arrêtés et repris maintes fois après son lancement en 2008.

www.24haubenin.info 

Publié dans politique

Commenter cet article