Rencontre du chef de l’Etat avec les acteurs portuaires: Le DG/ port invité à prendre ses responsabilités

Publié le par gilmax

Joseph Ahanhanzon GlèlèLe chef de l’Etat a rencontré hier au palais de la République tous les acteurs impliqués dans la chaîne portuaire. C’était en présence de tout le gouvernement. L’occasion fut  saisi par le président Boni Yayi pour faire un point bilan de toutes les réformes initiées et lancées au niveau du port. Des interventions de chacun et de tous il semble bien que des problèmes subsistent. Parmi ces problèmes, l’accent a été mis sur l’encombrement de l’enceinte portuaire par les camions chargés de transporter hors du port les produits importés.

 

L’encombrement de l’enceinte portuaire est observé du fait de plusieurs facteurs. Il est donc claire que ces facteurs ne sont en aucun liés à la réforme essentielle du programme de vérification des produits importés et exportés. La mise en œuvre du Pvi n’est donc ni de près ni de loin la raison de l’encombrement du port de Cotonou.

Dans leurs interventions, les acteurs ont reconnu que si le port persiste dans les tares dénoncées et décriées c’est beaucoup plus par non collaboration et non engagement des acteurs. Pondération, indiscipline et refus d’obtempérer sont les facteurs agissant contre le succès  des réformes initiées par le chef de l’Etat et son gouvernement.

Face à tout ceci le chef de l’Etat a pris la parole pour ordonner au directeur général du port de prendre ses responsabilités. Dans tous les cas le chef de l’Etat pense que l’étape de la sensibilisation tire à sa fin et désormais il faudra sévir.

Le président de la République a dit tout son engagement à voir aboutir les grandes réformes initiées et lancées dans la chaîne portuaire.  Je reconnais, dit-il, qu’il y a certaines personnes qui ne croient pas aux réformes et qui préfèrent se mettre de côté, et qui préfère se mettre de côté. Il faut rappeler que le port montre bien ses limites malgré les réformes.

Dans tous les cas le chef de l’Etat lui a relancé l’idée selon laquelle seules les réformes peuvent sauver le port.

Claude ALOFA  / L'Informateur

Publié dans politique

Commenter cet article