Face au non respect des revendications des travailleurs :La Cstb adopte de nouvelles stratégies de lutte

Publié le par gilmax

  La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin, (Cstb) a organisé mardi 24 janvier 2012 à la Bourse du travail à Cotonou, la première réunion confédérale de son bureau directeur. Occasion pour elle d’analyser la crise sociopolitique caractérisée par des grèves et d’élaborer de nouveaux plans de lutte. Au nombre de ceux-ci, a fait remarquer le Secrétaire général de la Cstb, Gaston Azoua, figurent les marches pacifiques et la paralysie de l’administration.Ces stratégies de lutte sont, à l’en croire, les nouvelles méthodes de lutte pouvant permettre à ses militants au gouvernement pour ses atteintes répétées aux libertés syndicales et droits des travailleurs. « Comme on le voit, partout ça gronde, le mécontentement est grandissant. Notre rôle est d’élaborer de nouvelles stratégies de lutte qui seront à la hauteur des exigences de l’heure » a-t-il déclaré. Avant cette exhortation, Gaston Azoua a salué les différents mouvements de débrayage déclenchés par les syndicats de l’enseignement pour exiger l’application de l’indice salarial de 25% appliqué à tous les fonctionnaires. Aussi, a-t-il dénoncé les crises qui prévalent dans les différents domaines d’activités de la Nation. A cet effet, il a déploré les atteintes portées par le gouvernement contre les libertés de presse, les tentatives de revision du code de pensions civiles et militaires et la prise du projet de loi portant interdiction du droit de grève. Sur le plan socio-économique, son amertume contre la récession économique et la chereté de la vie, était grande. Il a fustigé la hausse des prix des produits pétroliers, la baisse de la production du coton et la loi d’interdiction du droit de grève aux douaniers. Face à cette situation, la Cstb projette organiser à partir du 10 février 2012, une grande marche pacifique pour manifester son mécontement.

Claude Ahovè

Publié dans politique

Commenter cet article