Départements de l’Atlantique et du Littoral: Deux grévistes arrêtés à Allada (Ils seront présentés au Procureur ce jour)

Publié le par gilmax

PrisonDans le cadre du contrôle de présence au poste des enseignants dans les départements de l’Atlantique et du Littoral, une réunion de crise s’est tenue, hier à la préfecture de Cotonou. Il s’agit d’une réunion du comité départemental de contrôle présidée par le préfet Placide Azandé.  Ce Comité créé suite au Conseil des Ministres est  la structure faitière de contrôle au poste des enseignants dans  les  deux Départements et a pour mission essentielle de procéder au contrôle journalier de présence au poste des enseignants et d’établir la liste des présents et des absents.
Dans la matinée d’hier, des éléments subversifs sont passés dans certaines écoles pour renvoyer les enseignants et les élèves. Les enseignants permanents  à savoir Agents Permanents de l’Etat (APE), Agents Contractuels de l’Etat (ACE) et Agents Contractuels Locaux Reversés (ACLR) n’ont pas repris les cours même s’ils se sont présentés dans les établissements. Les vacataires qui habituellement dispensent leurs cours se sont abstenus, certains évoquant des sentiments d’insécurité. Dans certains établissements, ce sont les élèves qui sont instigateurs de la cessation des cours.
Le point par endroit se présente comme suit :
A Allada, il y a eu un soulèvement des élèves après la cérémonie des couleurs mais le calme est revenu après l’intervention des forces de l’ordre. Des enseignants activistes ont incité  certains de leurs collègues à la grève. Ils distribuaient un tract de deux pages où on peut lire « A bas YAYI Boni !». Deux (02) ont été appréhendés et seront présentés au Procureur de la République territorialement compétent. Il s’agit de HOUNGUEVOU Bonaventure, Directeur de l’EPP Dodji Aliho (Zè) et de LOKOSSOU Sébastien, instituteur EPP AKPE (Toffo).
La liste des enseignants absents de leur poste au CEG Sékou est disponible. Il s’agit de 3 Ape, 15 Ace et 07 agents en reversement.
A  Abomey-Calavi, les enseignants voulant organiser une Assemblée Générale à l’Ecole d’Agori ont été dispersés par les forces de l’ordre. Les  élèves sont en classe sans enseignant.
A  Cotonou, une quarantaine d’enseignants  dispersés à la bourse du travail ont fait le tour des établissements scolaires, invitant leurs collègues à une marche sur la Primature le mardi 6 mars 2012 à partir de l’Etoile rouge. La marche est déjà autorisée par le Préfet Placide Azandé et sera bien encadrée par les forces de l’ordre. La primature sera fortement sécurisée. 48 professeurs sont déclarés absents au Ceg Le Lac.
A Kpomassè, les écoles tournent normalement.
 A Ouidah, les apprenants sont renvoyés à la maison par les  enseignants.
 La circonscription scolaire de Ouidah a systématiquement fermé ses portes encore hier. A Toffo, les écoles tournent normalement à Coli et à Houègbo.
A Tori-Bossito, les enseignants sont allés en Assemblée Générale à Abomey-Calavi. Les élèves sont au cours sans enseignant.
A  Zè, les apprenants sont au cours avec les enseignants.
Eu égard à ce qui précède, des dispositions sont  prises pour sécuriser aussi bien les apprenants que les enseignants désireux de vaquer normalement à leurs occupations habituelles.
Le contrôle de présence au poste va se poursuivre ce mardi matin. Placide Azandé entend jouer pleinement et convenablement la mission que le chef de l’Etat lui a confiée.
 
Préfecture de Cotonou

Publié dans actualité

Commenter cet article