Arifari Bako accusé de falsification de listes électorales

Publié le par gilmax

bako.jpg

Suit à l’exploit d’huissier commis par le candidat tête de liste « AFU » dans la première circonscription électorale, le superviseur de la Cps-Lépi a tout mis en branle pour imposer aux bureaux de votes, des listes falsifiées de citoyens inconnus non enrôlés.
Le scrutin du 30 avril dernier s’est déroulé dans certaines régions sans considération aucune de la loi . Les populations des communes de Malanville, Karimama et Kandi ont vécu une élection qualifiée par certains observateurs de fraudes sauvages. C’est le cas de la commune de Karimama, fief du Coordonnateur général de la Lépi, Nassirou Arifari Bako.

Selon l’exploit d’huissier, au bureau de vote numéro 1 de Karimama centre dans l’arrondissement de Karimama, il sonnait 14h 42 minutes lorsqu’un véhicule ‘’Quad’’, une voiture privée a freiné à quelques encablures de ce bureau de vote qui grouillait encore d’électeurs. On aurait cru que les membres de ce bureau de vote recevaient la visite d’un membre de la Céna ou tout autre responsable en charge de la supervision du scrutin. Mais erreur, il s’agissait de Nassirou Arifari Bako, tête de liste « Amana » dans la 1ère circonscription électorale et superviseur général de la Lépi. Ce dernier d’un boubou vêtu, s’est acheminé à petits pas vers le bureau de vote N°1.

On avait cru un instant qu’il était venu pour voter en tant que candidat mais sa présence avait toute autre signification. Lorsqu’il se serait approché de ce bureau de vote N°1 et après les civilités, il a sorti une longue liste manuelle sur laquelle figure des noms.

Il a ensuite demandé au président du bureau de vote de lui permettre de faire voter les personnes dont les noms figurent sur cette feuille. « Ils passeront voter tout à l’heure… », aurait-t-il affirmé. Mais malheur lui en a pris car les membres de ce bureau de vote lui ont opposé un refus catégorique puisque les noms écrits sur cette feuille ne figuraient même pas sur la liste électorale de ce bureau de vote. Toutes les tentatives pour convaincre les membres de ce bureau de vote ont été vaines. Tout le spectacle au niveau de ce bureau de vote se passait au su et au vu d’un délégué mandaté par la Cour constitutionnelle. Face à l’ampleur de la contestation, ce dernier était obligé d’intervenir pour mettre fin aux pressions du candidat Nassirou Arifari Bako sur les membres de ce bureau de vote. Le même scénario s’est produit dans le bureau de vote N°4 à Birni-Lafia dans l’arrondissement de Karimama toujours, où deux des envoyés de Nassirou Arifari Bako ont envoyé une liste similaire comportant des noms de militants de la liste « Amana » pour l’imposer aux membres de ce bureau de vote.

Pire, à 16h30, où l’urne avait été scellée par les membres du bureau de vote. certains partisans de Bako Arifari ont exigé au responsable de ce bureau de vote de desceller l’urne afin de permettre à ces personnes figurant sur la liste de voter. Des altercations sont nées entre partisans de Bako Arifari et les membres du bureau de vote de Birni-Lafia. Selon plusieurs témoignages, cette pratique d’utilisation de listes manuelles s’est répandue dans toute la première circonscription électorale.

Nos démarches pour avoir la version des faits de l’honorable Arifari Bako ont été vaines. Ses téléphones Libercom et Bbcom étaient hors tension de même que celui de ses proches collaborateurs Carlos et Dandakoe.

 

24 heure au benin

Publié dans actualité

Commenter cet article